Vos plus jeunes clients, mais aussi les enfants de vos clients, ont tout intérêt à acheter de la pierre dès l’âge de 30 ans, et ce, pour 5 raisons.

1. Se constituer un apport pour acheter sa résidence principale

Dans les grandes métropoles aux prix immobiliers élevés, les jeunes actifs n’ont pas toujours les moyens d’acheter leur résidence principale. Ils pourraient s’acheter un studio ou un deux-pièces, mais ils veulent vivre dans un trois-pièces… Alors, ils louent et reportent l’achat à plus tard.

Une bonne idée serait d’acheter en parallèle un petit appartement pour se constituer l’apport nécessaire à l’achat de leur logement quelques années plus tard. En effet, c’est une épargne immobilière à moindre coût si l’on se souvient que les loyers et les avantages fiscaux remboursent une grande partie de l’investissement. Un effet de levier que seul l’immobilier permet, sans compter l’avantage des taux de crédit au plancher : on emprunte presque gratuitement aujourd’hui…

2. Commencer à défiscaliser ses revenus

Même en début de carrière, pour un cadre, réduire sa facture fiscale peut être intéressant. Les possibilités en matière d’investissement immobilier sont larges :

  • Pinel à privilégier pour sa courte durée minimale de détention obligatoire (6 ans),
  • Résidences avec services en lmnp pour les jeunes investisseurs qui décident de privilégier le long terme (20 ans pour bénéficier de l’exonération totale de TVA)

3. Commencer à préparer sa retraite

Il n’est jamais trop tôt pour bien faire ! Si ces épargnants trentenaires ont la possibilité de conserver ce 1er achat, il leur procurera, une fois payé le crédit, des loyers réguliers qui complèteront leurs revenus ou pourront être réinvestis dans un nouvel achat immobilier cette fois destiné à bien préparer financièrement leur retraite.

En tout état de cause, ils se constitueront un patrimoine, éventuellement composé de plusieurs biens immobiliers. Les jeunes générations doivent le savoir : ce patrimoine, cumulé avec leurs retraites publique et complémentaire, leur assurera ainsi un niveau de vie convenable.

4. Profiter de sa jeunesse pour bénéficier des meilleurs taux de crédit

C’est bien connu : les établissements financiers cherchent toujours à attirer de nouveaux clients et particulièrement les jeunes cadres, prometteurs en matière de potentiel d’investissement. Pour les séduire, ils sont prêts à utiliser le crédit immobilier comme « appât », vendant des prêts quasiment gratuits, compte tenu de la faiblesse des taux d’intérêt. Aujourd’hui, les meilleurs dossiers se voient donc proposer des crédits à moins de 1 % ! Les trentenaires doivent saisir l’opportunité !

5. Négocier le coût de l’assurance emprunteur à la baisse

Autre intérêt de s’endetter à 30 ans : l’assurance décès-invalidité liée au crédit immobilier est proposée à des prix battant toute concurrence aux plus jeunes profils, car ils sont généralement en bonne santé. Là aussi, des offres de compagnies d’assurance alternatives existent à moins de 1 % !

Le côté « prévoyance » de cette assurance n’est pas non plus à négliger même à 30 ans. En cas de grave problème, l’assurance décès-invalidité constitue alors une protection intéressante.